Ouvrir la Playlist Acrostiche.org (popup)



Style : Aucun November

<< navigation >>

SOUFFRANCE_VERTICALE
Liens connexes :
  `- Partager cet acrostiche avec Facebook
Un acrostiche sur Souffrance Verticale :

     Je considère ma vie comme un cauchemar,
     Rêve ténébreux, encensé par la mort,
     Souvent hanté par les plus sales idées,
     Que j’entends rire au fond de mes pensées;
     Tu sais, sans toi mon existence entière,
     Me fuit sans me prévenir, ni rien laisser,
     Quitte ma raison et me donne des ulcères,
     Encore une fois c’est l’insécurité !
     Sans déchiffrer le symbole onirique,
     Toi dans ma vie, demeure un grand symbole,
     Je ne suis pas le rêveur synthétique,
     Ne voyant que le sexe, la drogue, l’alcool.
     Tiens-tu à moi autant que moi à toi ?
     Plus tard, peut-être dans les flots de mes larmes,
     À force d’entendre, tu verras le vacarme,
     Rien qu’à sentir mon cœur ouvert à froid.
     Je sais qu’un jour, j’ignore quand, mais je sais,
     Rêve mis à part, que je verrai l’amour,
     Souvent cherché et souvent refoulé,
     Que j’avais tant pour toi depuis toujours,
     Tu ignorais peut-être l’intensité,
     Me voyant comme déserteur réel,
     Quitte à tout perdre, ici je t’attendrai,
     Encore sur terre et toujours dans le ciel.
     Mais je t’en prie, pardonne-moi si je pleure,
     Mon âme est comme la chair et se déchire,
     Amour céleste, tu défusionnes mon cœur,
     Est-il possible d’oublier de souffrir ?
     Toujours est-il qu’à travers ma souffrance,
     Dans mes espoirs, je sentirai ton corps,
     Tes douces lèvres sur mes mains qui s’avancent,
     Mains qui n’existent plus, car je suis mort !

signé : Marco          


Revenir à la liste des mots
Signaler une erreur

 

-Partenaires  -

Afficher le menu Who is musclor ? Alexandre VIAL for sure
Page générée en 0.21 secondes.